L’Ouest américain, road trip dans les plus beaux parcs nationaux

En septembre 2006, pour notre voyage de noces, nous avons passé 18 jours en autotour à la découverte de l’Ouest des Etats-Unis. De Los Angeles à San Francisco, en passant par plusieurs Parcs Nationaux, Las Vegas ou encore la Vallée de la Mort

Ce voyage, nous le referions jour pour jour, et le conseillons à quiconque lira cet article, pour peu qu’il aime la nature, la liberté, la grandeur et la randonnée…

Le globe d'Universal Studios
Le globe d’Universal Studios

Un voyage GRANDEUR NATURE…

Trois semaines sur place, cela nécessite de l’organisation, essentiellement au niveau de la réservation des nombreux logements. Ensuite, on loue une voiture (facile), on prend des dollars US auprès de notre banque ; le reste (entrées parcs, repas), cela se gère aisément sur place. Nous avons séjourné dans de beaux hôtels, catégorie moyenne à supérieure, et nous ne regrettons aucun d’eux.

En plus de 3 semaines, nous avons profité des splendides paysages lors des randonnées dans les canyons, des grandes routes sur lesquelles on à l’impression d’être seuls au monde, de la folie de Las Vegas, du sable fin des plages de Los Angeles et de la ville très agréable et cosmopolite qu’est San Francisco.

Les mois de septembre et d’octobre sont très bien niveau météo. On évite ainsi les très grosses chaleurs de l’été, et la saison touristique y est plus calme. Attention, nous avons tout de même eu 2°C au réveil dans certains parcs nationaux, et + de 35°C dans la Vallée de la Mort.

Notre itinéraire

Nous avons suivi un parcours assez classique, qu’on retrouve dans de nombreuses brochures d’agences de voyage (notamment Vacances Fabuleuses de Kuoni, dont nous nous sommes bien inspirés et que nous avons adapté à nos envies).

12 étapes, 18 nuits, 5 états traversés (Californie, Nevada, Utah, Colorado et Arizona), 2200 miles (environ 3500 km):

  • Los Angeles (2 nuits) : la capitale du cinéma et les plages de Santa Monica
  • Las Vegas (2 nuits) : la capitale du divertissement
  • Zion (1 nuit) : une bonne introduction pour découvrir les Parcs Nationaux
  • Bryce Canyon (1 nuit) : des cheminées de feu par centaines
  • Moab (2 nuits) : au milieu de Canyonlands et de Arches
  • Mesa Verde (1 nuit) : les ruines des impressionnantes maisons troglodytes
  • Monument Valley (1 nuit) : la nature se fait oeuvre d’art
  • Page (1 nuit) : la découverte du Lac Powell
  • Grand Canyon (1 nuit) : le gigantisme de la nature
  • Death Valley (1 nuit) : concentré de désert
  • Yosemite (1 nuit) : les sequoias géants
  • San Francisco (3 nuits) : un parfum d’Europe en Amérique

Notre carnet de voyage dans l’Ouest Américain

Los Angeles

Hollywood Sign

Direction la cité des AngesLos Angeles, entre Hollywood et les plages de Santa Monica.

Notre arrivée dans l’Ouest américain

Jour 1 Arrivés à Los Angeles, nous louons notre voiture (un PT Cruiser !) assez facilement ; on s’habitue à la boite automatique… et c’est parti, direction le coeur de Los Angeles, pour nous rendre à l’hôtel. Premiers « bouchons » dans la ville, premiers repères pas faciles à trouver sur les routes (sur les autoroutes, n’oubliez pas la signification des lettres W pour aller vers l’ouest et E pour aller vers l’est :))… Ça grouille de phares dans la nuit, c’est impressionnant, d’autant que nous sommes sur des routes à 6 voies, rien que ça !

Nous avons réservé 2 nuits dans un bel hôtel du centre ville, Downtown LA (Omni hotel – www.omnihotels.com). Confort, lits énormes… Tout est gigantesque aux Etats-Unis, et c’est ce que nous verrons chaque jour de notre voyage.

L'étoile de Tom Cruise sur Hollywood Bld
L’étoile de Tom Cruise sur Hollywood Bld

Hollywood

Jour 2 – Nous commençons la journée par remonter le très connu Sunset Boulevard, cette longue route qui relie Hollywood à l’Océan Pacifique. Elle porte ce nom parce qu’elles permet d’aller admirer le coucher du soleil à l’heure du crépuscule. Sunset Boulevard traverse des quartiers connus des amateurs de séries US : Pacific Palisades (Johnny Hallyday y a une maison), Brentwood, Bel Air (la série qui a fait connaître Will Smith et la localisation de la célèbre université UCLA), Beverly Hills, West Hollywood (haut lieu de la vie nocturne de LA) et Hollywood.

Passage rapide dans le quartier de Beverly Hills : on n’y voit aucune star, ne rêvez pas ! Mais on devine les belles demeures qui se cachent derrière les grandes palissades et portails d’entrée.

Le Kodak Theater sur Hollywood Boulevard
Le Kodak Theater sur Hollywood Boulevard

A son extrémité, Sunset Boulevard rejoint Hollywood Boulevard et son mythique Walk Of Fame. Plus de 2000 étoiles sont incrustées sur les trottoirs, à la gloire des personnalités du spectacle. On passe devant le Grauman’s Chinese theater : le ciné des avants-premières d’Hollywood. A l’extérieur, devant le bâtiment, les plus grandes stars du cinéma ont immortalisé leur passage en laissant leurs empreintes de pieds et de mains dans le ciment. On y retrouve notamment R2-D2 de Star Wars et Donald Duck.

Un peu plus loin, le Hollywood and Highland Center abrite le Dolby Theater (anciennement Kodak Theater), où se déroule chaque année la prestigieuse cérémonie des Oscars. C’est de là que vous pouvez observer, au loin, le Hollywood Sign. A proximité également, on passe devant le El Capitan Theater, où ont lieu les premières de Disney, et on y croise des sosies du King, de Chewbacca ou de Marilyn Monroe !

Nous passons ensuite le reste de la journée à Universal Studios Hollywood (www.universalstudioshollywood.com/theme-parks), le gigantesque parc sur le thème du cinéma. Là, un petit train, Studio Tour,  vous emmène au milieu des studios où l’on découvre les décors de films et même de séries américaines très connues ! C’est rigolo d’être soi-même dans le décor de Desperate Housewives, Jurassic Park ou Retour vers le futur ! On termine même en passant devant l’écran bleu de la fin du film Truman Show. Dans ce parc, il y a bien entendu aussi des attractions et des spectacles : par exemple, Jurassic Park – The Ride (un gigantesque river-splash, avec une descente finale très surprenante !) ou encore Waterworld.

Le globe d'Universal Studios
Le globe d’Universal Studios

Venice Beach & Santa Monica

Jour 3 – Tôt le matin, direction Venice Beach, connu pour ses bimbos et musclors qui font du sport de tôt le matin à tard le soir… Rollers, blondes décolorées, c’est comme à la télé 😉 Petite balade dans les boutiques le long de l’eau jusqu’à la jetée de Santa Monica, c’est très agréable… On aperçoit sur les plages les cabanes des sauveteurs et les 4×4 jaunes… comme dans la série Alerte à Malibu… !

Santa Monica : comme à la télé
Santa Monica : comme à la télé

Puis nous prenons la route, direction Las Vegas ! 4h de route environ à travers le désert avant d’apercevoir le panneau de l’Etat du NEVADA… Un état de plus à notre compteur, un  ! Au loin, soudain, on distingue des immeubles géants, des lumières… Las Vegas, nous voilà !


Las Vegas, la ville de la démesure

Las Vegas by night

Après Los Angeles, poursuite de notre carnet de voyage de notre roadtrip dans l’Ouest américain avec Las Vegas, la cité du jeu et du divertissement. Nous n’étions pas forcément très motivés pour découvrir cette ville surfaite, mais incontournable pour tout voyage dans cette région des USA. Finalement, nous nous sommes pris au jeu et avons passé un très agréable séjour !

Les fontaines du bellagio by night
Les fontaines du bellagio by night

Las Vegas by night

Jour 3 (suite) – Pour ces 2 jours, nous avons réservé une chambre dans le majestueux hôtel du Strip, le Bellagio (www.bellagio.com) : hall d’entrée immense, moquette épaisse, chambre plus que confortable, avec vue sur les fontaines, rideaux électriques, petit chocolat déposé délicatement sur l’oreiller avant la nuit… bref le grand luxe accessible !

Nous profitons quelques minutes du spectacle des Fontaines du Bellagio, avec des jets d’eau qui dansent au rythme des chansons d’Andrea Bocelli (Con Te Partiro) ou de Céline Dion : magnifique !

Nous traversons les hôtels à proximité pour nous rendre au spectacle réservé à l’hôtel Wynn Las Vegas, Le Rêve (www.wynnlasvegas.com). Dans un théâtre en cercle, spécialement conçu pour abriter une piscine de plus d’un millions de galons d’eau, nous assistons à un fabuleux show avec des plongeons exceptionnels et des effets spéciaux époustouflants ! La mise en scène est l’oeuvre de Franco Dragonne, à l’origine de plusieurs spectacles pour le Cirque du Soleil, dont le très célèbre Ô. Attention aux sièges aux premiers rangs : ils sont dans la Splash zone, c’est-à-dire que vous pouvez être mouillés 🙂 C’est évidemment assez cher, mais ça en vaut le coup !

Le spectacle Le Rêve
Le spectacle Le Rêve

Balade sur le Strip Las Vegas

Jour 4 – Le lendemain, balade à la découverte du Strip, cette longue bande où tout les hôtels-casinos de Las Vegas sont rassemblés. Plusieurs monorails circulent entre les casinos : ils sont gratuits, donc n’hésitez pas à les emprunter ! Nous descendons donc jusqu’au Louxor (il est facilement reconnaissable par sa pyramide de verre et son Sphynx) et nous remontons le Las Vegas Boulevard à pieds : Excalibur Hotel, New-York New-York, MGM Grand, Monte Carlo, Planet Hollywood, Paris Las Vegas (avec ses reproductions de la Tour Eiffel et de l’Arc de Triomphe), Caesar Palace, Mirage, Treasure Island ou encore The Venetian (avec ses canaux comme à Venise). A savoir : on peut se rendre sans aucun problème, touriste ou non, en short ou non, dans chacun des hôtels de la ville, même juste pour prendre quelques photos !

Le MGM Grand
Le MGM Grand

Plusieurs hôtels proposent des spectacles gratuits pour attirer les touristes : bien entendu les Fontaines du Bellagio, mais aussi les pirates du Treasure Island, le volcan du Mirage…

Nous passons dans les immenses magasins M&M’s et Coca-Cola, et nous essayons au casino, juste une fois… 1 dollar misé, 6 remportés… C’était pour le fun ;).

Puis nous profitons de la très belle piscine de l’hôtel… et nous reposons un peu, avant de remonter dans notre chambre au 19ème étage… Nous profitons de la vue depuis la chambre… d’où l’on voit le spectacle en musique, des fontaines, juste en bas de notre hôtel.

Nous ne sommes malheureusement pas allés jusqu’à Downtown Las Vegas, mais, si vous pouvez, allez-y ! C’est le Las Vegas historique, avec ses vieux casinos et surtout Freemont Street Experience, un écran géant long de 600m recouvre la rue et s’illumine plusieurs fois dans la soirée pour offrir un spectacle son & lumière grandiose !

Pour manger à Las Vegas, nous profitons des nombreux buffets tout compris (All You Can Eat Buffet), et notamment ceux du Luxor et du Bellagio. C’est environ 20$ hors taxe (environ 12% pour les taxes) et vous mangez tout ce que vous pouvez !

Nous pensions ne pas accrocher forcément sur cette étape du voyage, mais nous avons bien profité de l’ambiance, des lumières, de la vie la nuit, des limousines… C’est à voir, une fois dans sa vie.


Zion National Park

Zion

Nous poursuivons notre fabuleux voyage dans l’Ouest américain en 2006, avec une étape totalement différente de la grandeur de Los Angeles et la démesure de Las Vegas. Nous entrons maintenant dans une des richesses des Etats-Unis : les parcs nationaux.

Au programme des prochains jours : Bryce Canyon, la ville de Moab entourée des parcs de Arches et de Canyonlands, Grand Canyon… Et tout d’abord Zion National Park.

Emerald Pools Trail
Emerald Pools Trail

DIRECTION L’UTAH

Jour 5 – A nous Zion National Park, situé à 2h30 de route environ de Las Vegas. Nous quittons à peine la banlieue de la ville des stars du cinéma que le relief change déjà pour laisser place à d’immenses blocs de roche très impressionnants.

Nous entrons dans le parc par l’entrée Sud, près de Springdale, où des rangers nous fournissent nos Pass pour l’accès aux Parcs Nationaux et un plan de visite du Parc. Nous laissons la voiture sur le parking près du Visitor Center et rempruntons une navette qui suit la Zion Canyon Scenic Drive, une route panoramique, qui nous amène au coeur du canyon. Le relief est imposant, des formations rocheuses rouges et blanches nous entourent : le Great White Throne, le Temple de Sinawava… culminent à plus de 2000 mètres.

C’est parti pour 2 belles randonnées, casquette sur la tête, avec le soleil qui cogne pas mal :

  • L’Emerald Pools Trail, qui offre un très beau panorama sur la Vallée,
  • Le Riverside Walk, vers le Temple de Sinawava, qui suit Virgin River, le long d’un canyon étroit. 

Nous apercevons nos premiers petits écureuils, avant de nous reposer un peu dans l’herbe non loin du Zion Lodge. Bon à savoir : les navettes nous déposent à loisir sur les différents sites à voir au coeur du parc.

Direction notre hôtel (Pioneer Lodge), tout en rondins de bois, très typique ! Puis nous testons un premier petit resto-bar… Coca et Hamburger au programme ! Et avant de nous coucher, petite pause dans le jacuzzi extérieur : superbe pour admirer les étoiles…

Infos pratiques sur Zion National Park

  • Zion National Park (www.nps.gov/zion/) : prenez tout de suite le Interagency Annual Pass. Un plan complet est fourni par les Rangers à l’entrée du parc.
  • Hôtel : Pioneer Lodge (www.pioneerlodge.com) à Springdale, près de l’entrée sud du parc.

Bryce Canyon National Park

Un chemin de rando que nous allons descendre d’ici quelques minutes

Après Zion National Park, nous découvrons Bryce Canyon National Park, très certainement notre coup de coeur dans ce roadtrip dans l’Ouest américain, avec ses couleurs rouge feu qui restent gravées dans nos mémoires.

Jour 6 – Nous partons au lever du soleil, en direction de Bryce Canyon. Mais nous sommes très rapidement arrêtés par des travaux dans le tunnel de plusieurs kilomètres qui permet de sortir du parc. Plusieurs dizaines de minutes à attendre, qui vont vite être comblées par le lever du soleil et par les daims qui nous rendent visite, pour le plus grand plaisir des occupants de la dizaine de voitures stationnées. C’est aussi une des grandes richesses de ces parcs nationaux : la faune est très souvent présente, c’est génial !

Après 2h de route, et la traversée de petits villages, de forêts d’arbres aux couleurs de l’automne, et après avoir passé Red Canyon, qui nous donne un petit aperçu de Bryce Canyon, nous arrivons à destination.

Bryce Canyon depuis le Sunrise Point
Bryce Canyon depuis le Sunrise Point

La particularité de Bryce Canyon est sa multitude de pics calcaires de couleur rouge orangée époustouflantes… Ce n’est pas pour rien que le site principal du parc se nomme Bryce Amphitheater : c’est tout simplement unique, et magique ! Nous nous garons sur le parking du site, un peu de courses au Visitor Center pour le pique-nique et nous nous dirigeons à pieds jusqu’au Sunrise Point, la vue y est incroyable. Nous entamons alors la descente, sur un sentier très bien aménagé… pour 1h30 de randonnée, au beau milieu de cette « forêt » de pics colorés (des hoodoos). Ça grimpe fort, on passe dans des sentiers étroits creusés à même la roche, mais qu’est-ce que c’est beau ! Au détour d’un chemin, il est possible d’apercevoir la silhouette de la Reine Victoria (faites aller votre imagination !). Nous remontons par le chemin en lacets du Sunset Point.

Les cheminées de feu de Bryce Canyon
Les cheminées de feu de Bryce Canyon

En voiture, nous suivons la Senic Drive pour profiter des fabuleux points de vue : Natural Bridge, une arche creusée dans la roche, puis jusqu’au Rainbow Point, et enfin Agua Canyon

Infos pratiques sur Bryce Canyon

  • Bryce Canyon National Park (www.nps.gov/brca/)
  • Hôtel : Marianna Inn (www.mariannainn.com) à Panguitch. Si on en croit les derniers avis publiés sur Tripadvisor, ce motel est toujours à éviter !

Arches et Canyonlands National Park

Delicate Arch sous un rayon de soleil

Après Zion et Bryce Canyon, nous poursuivons notre roadtrip dans l’ouest américain vers Moab, une ville située entre Arches National Park, avec la fameuse Delicate Arch, symbole de l’Utah et Canyonlands National Park.

Entre Bryce Canyon et Moab

Jour 7 – Le matin, nous partons vers Moab. Nous prenons des longues routes, parfois très sinueuses, parfois droites pendant des kilomètres… Les paysages sont très variés, mais c’est tout de même assez montagneux (troupeaux de vaches et daims traversent les routes régulièrement…). A mi-route environ, nous arrivons à Capitol Reef National Park. Petite pause repas et nous partons découvrir des pétroglyphes : dessins symboliques gravés dans la roche par les Amérindiens il y a plusieurs siècles.

Nous reprenons la route, et arrivons à Moab, au bout de 2h environ. La ville en elle-même n’est pas très charmante, mais elle est extrêmement bien situé entre 2 parcs nationaux : Arches National Park à l’Est et Canyonlands National Park à l’Ouest. Autrement dit, une étape centrale pour visiter la région.

Arches National Park

Delicate Arch, le symbole de l'Utah
Delicate Arch, le symbole de l’Utah

Nous partons en randonnée, faire le Delicate Arch Trail, une randonnée accessible (boucle de 5km environ, 2 à 3h aller/retour) : au bout du chemin, au bord du Canyon, nous découvrons la fameuse Delicate Arch, celle que tout le monde prend en photo, le symbole de l’Utah, et qui est plus qu’impressionnante de par sa taille et le précipice qui est juste derrière. Osez vous mettre en dessous de l’Arche et de lever les yeux au ciel : la sensation est troublante ! Nous enchaînons avec le Sand Dune Arch and Brocken Arch Trail, autre randonnée plus courte, mais qui démarre dans le sable.

Retour à l’hôtel pour un repos bien mérité. Baignade dans la piscine, rien que pour nous ce soir là et relaxation au jacuzzi !

Jour 8 – Le lendemain, c’est parti pour la suite des aventures ! Arches National Park nous attend ! Pause photo devant Balanced Rock, un rocher qui tient… on ne sait comment. Puis rando jusque Double Arch. C’est incroyable ce que la nature peut faire ! Les formes et les couleurs des roches sont très très belles. Certaines roches ressemblent à des animaux. Balade toujours jusque Turret Arch, puis vers North et South Windows. Tout est très bien aménagé (escaliers, panneaux d’indication)… Enfin, nous prenons 1h pour faire le Park Avenue Trail, nous y sommes seuls, et c’est très agréable… On découvre comment se forme un canyon, l’eau envahissant les roches par endroit…

Canyonlands National Park

Canyonlands National Park
Canyonlands National Park

Nous reprenons la voiture pour passer l’après-midi dans Canyonlands National Parks, tout aussi spectaculaire, mais plus difficile à voir, compte-tenu de son étendue. Nous faisons une première halte pour randonner jusque Mesa Arch, une petite boucle de 800 m (30 min), mais qui offre une vue magnifique sur le canyon au coucher du soleil. Nous allons enfin jusque Grand View Point Overlook, un point de vue à 360° sur les canyons. Tout est rose et blanc, c’est très beau. Retour à l’hôtel… on plie les bagages pour le départ demain matin vers Mesa Verde !

Photos

Infos pratiques sur Arches et Canyonlands


Mesa Verde National Park

Après Moab et ses 2 emblématiques parcs de Arches et Canyonlands, nous poursuivons notre roadtrip dans l’Ouest américain vers Mesa Verde National Park. Ici, pas de nature grandiose, mais un site exemplaire, taillé par les hommes il y a plusieurs centaines d’années.

Jour 9 – Ce matin, après 2h de route depuis Moab, nous nous arrêtons à Mesa Verde National Park. Nous allons profiter d’une visite guidée du site (tout en anglais, évidemment). C’est très sportif (nombreux escaliers étriqués, grandes échelles en rondins de bois, tunnels très étroits), mais le guide du parc est très sympa, avec sa tenue verte et son chapeau assorti 😉

DSC04514

On y visite les habitations troglodytiques des Amérindiens qui ont occupé le site entre le VIe et le XIVe siècle. Le site est vraiment remarquable, notamment les sites de Balcony House et Cliff Palace (plus de 150 pièces, pouvant abriter 100 personnes).

Attention, face à l’affluence sur le site, le parc a mis en place des restrictions sur les visites !

DSC04503

A savoir : si vous avez un peu d’embonpoint… attention, la visite ne sera pas forcément accessible. Certains tunnels sont étroits et doivent être passés à 4 pattes, en ôtant même le sac à dos pour que cela passe… Posez la question avant de réserver.

Nous rejoignons ensuite notre lodge, superbement bien placé au milieu de nulle part, avec un balcon et vue extraordinaire sur l’environnement, assez aride. Le coucher de soleil est y très beau. On aperçoit au loin une chaîne de montagnes et les animaux (cerfs essentiellement) ne sont vraiment pas loin ; c’est le vrai état sauvage!

Infos pratiques sur Mesa Verde

DSC04553


Monument Valley

Paysage de Western, nous voila !
Monument Valley et ses roches sublimes

Après les habitations troglodytiques de Mesa Verde, en route vers Monument Valley et ses majestueuses formations géologiques, symboles des films Western !

Jour 10 – Après une bonne nuit, nous partons donc pour les fameux paysages des Westerns ! Tout est très sec sur la route. Les vues qui se succèdent sous nos yeux sont chaque fois plus belles. Nous traversons quelques villages fort isolés. De temps à autre, on voit des puits de pétrole avec les fameuses machines à forer…

Et soudain, le paysage devient plus rouge, les roches plus grosses… Nous voici arrivés !

Après avoir posé nos valises à l’hôtel Goulding’s Lodge, situé à quelques minutes du site à visiter, nous profitons de la vue magique, à nouveau… Un plongeon dans la piscine (fraîche) de l’hôtel et après un petit repas léger, nous nous rendons enfin sur le lieu mythique… La spécificité de ce parc est qu’il est majoritairement situé sur une réserve des indiens Navajos, qui organisent donc les visites. Tout est encadré.

La vue du balcon d'une chambre du Goulding's Lodge
La vue du balcon d’une chambre du Goulding’s Lodge

Hop ! Nous montons à bord d’un pick-up tout ouvert (sans fenêtre) avec 2 autres couples. C’est très très poussiéreux, évidemment, mais accompagnés par un indien Navajo, vous irez au plus près des buttes… Nous avons droit à des explications en anglais, sur les formations rocheuses. De retour à l’hotel, nous attendons évidemment le coucher du soleil pour pouvoir faire de splendides photos du rouge qui se répend sur les roches.

Infos pratiques sur Monument Valley


Antelope Canyon & le Lac Powell

Antelope Canyon

Nous poursuivons notre roadtrip dans l’Ouest américain par une courte étape à Page, sur le bord du Lac Powell. Courte étape, mais superbe Antelope Canyon à découvrir lorsque le soleil est à son zénith !

Jour 11 – 3h30 de route (pour un peu moins de 200 kms, ou 122 miles) séparent Monument Valley et Page, sur les bords du Lac Powell.

Le barrage de Glen Canyon

Sur la route, nous faisons une halte au barrage de Glen Canyon, que l’on peut visiter pour un tarif modique (5$ l’entrée). Du visitor’ s center, un ascenseur permet d’accéder à la centrale électrique, 160m plus bas. Dans la centrale, 30m de béton vous séparent du lac! Le barrage est à l’origine de la création du Lac Powell sur le Colorado, le deuxième plus grand lac artificiel des USA (300 km de long).

Le barrage de Glen Canyon
Le barrage de Glen Canyon

Antelope Canyon

Nous reprenons la route pour un arrêt OBLIGATOIRE à Antelope Canyon, où il vous faut être, si vous y allez, lorsque le soleil est à son zénith! Les rayons du soleil pénètrent tout juste à l’intérieur du canyon pour former des majestueux faisceaux lumineux. C’est magique !

Après l’achat de nos « places », nous sommes emmenés par des indiens Navajo, pour une dizaine de minutes de route dans un 4×4 en plein vent et poussière. C’est déjà l’aventure ! (Le chauffeur vous attend évidemment pour vous ramener au point de départ !). Une fois à l’intérieur, quand la lumière apparaît grâce aux rayons du soleil, tout est orangé, les cristaux dans la roche brillent…

Un hic : ce lieu est très touristique, alors les photographes sont nombreux. Et on doit se serrer dans des couloirs de roches tortueux. Toutefois, le spectacle est tellement magique que l’on passe outre.

Antelope Canyon
Antelope Canyon

Page et le Lac Powell

Nous nous rendons ensuite sur les rives du Lac Powell, mais, sans s’être renseigné auparavant, peu de choses à faire (il était trop tard ce jour-là pour embarquer sur un bateau) 🙁

Nous rejoignons donc rapidement notre hôtel pour profiter de la piscine et des jacuzzis !

Infos pratiques sur Antelope Canyon et le Lac Powell


Grand Canyon

L’entrée du parc de Grand Canyon

9ième étape de notre roadtrip dans l’Ouest Américain en 2006 avec probablement le parc symbole de la région : Grand Canyon, dont les dimensions sont telles que nous n’avons pas réussi à en apprécier toutes les richesses en si peu de temps. Promis, nous y retournerons !

Jour 12 – En route pour 235km (3h30) vers le Grand Canyon. Reconnu Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco depuis 1979, Grand Canyon accueille plus de 4 millions de visiteurs par an.

Grand Canyon
Grand Canyon

Nous commençons par explorer la partie Ouest de Grand Canyon, à Desert View. Visite rapide de la WatchTower, petite tour d’observation du site avant de profiter de la vue à 360° du Grand Canyon. On y voit le fleuve Colorado, très très en profondeur. C’est tellement immense qu’il est difficile d’imaginer les proportions de tout ce site. Les couleurs y sont « ternes » et ce Canyon n’est pas celui qui nous a le plus marqué.

Nous empruntons le Tusayan Ruin Trail (30 min) avec des restes d’habitations, de kivas (lieux de cérémonies), le tout avec des petits panneaux explicatifs avec images de reconstitution.

Nous poursuivons vers Grand Canyon Village, via Desert View Drive. De là, une navette permet de suivre Hermit Road, avec ses nombreux points de vue. Vous pouvez aller d’un arrêt à l’autre soit en navette, soit à pied !

Nous avons, tout près de nous, des daims, des écureuils, et… des « cravens » (corbeaux !) moins amusants… On apprécie être au coeur de la nature. Nous nous promenons dans le site avant de repartir vers l’hôtel, pour une bonne nuit !

Infos pratiques sur Grand Canyon


Death Valley

Badwater Pool (85,5m sous le niveau de la mer)

Nous poursuivons notre roadtrip dans l’Ouest américain avec la Vallée de la Mort, une vallée désertique en Californie. Son point le plus bas, Badwater, est situé à 85 mètres en dessous du niveau de la mer.

Jour 13 – Une longue étape entre Grand Canyon et Death Valley : un peu plus de 6 heures et 380 miles. Sur la route qui passe près de Las Vegas, nous traversons le barrage Hoover, Hoover Dam, et nous changeons en même temps de fuseau horaire, entre l’Arizona et le Nevada.

Le barrage Hoover, près de Las vegas
Le barrage Hoover, près de Las vegas

Death Valley, même pas peur !

Dans l’après-midi, nous arrivons à Death Valley National Park, qui connaît certaines des températures les plus chaudes des Etats-Unis : 88°F lors de notre passage fin septembre 2006 (36,6°C). Il n’est pas rare que le mercure pointe à 50°C dans la région ! La clim fonctionne (doucement tout de même) dans la voiture et nous avons de quoi boire, et boire encore. Des citernes d’eau sont placées régulièrement sur le bord de la route pour recharger les radiateurs des voitures : surveillez vos voyants !

Plusieurs points de vue permettent d’avoir un aperçu de la région et notamment :

  • Sand dunes : on se croirait au milieu du Sahara !
  • Badwater, le site le plus bas du continent américain : 85,5 mètres sous le niveau de la mer ! Ici, un lac peu profond se forme en hiver et s’évapore l’été en laissant au sol de grandes étendues de sel blanc. Magnifique point de vue. Pour ceux qui n’aiment pas les guêpes (elles rodaient en nombre au dessus des étendues de sel), vous pouvez rester dans votre voiture, au frais… Vous ne serez pas ennuyés !
  • Artists Palette : des roches aux tons pastels, comme de la craie, qu’on dirait peintes par l’homme. Vraiment joli.
Artists Palette
Artists Palette

Nous logeons au Furnace Creek Ranch, une oasis au milieu de ce paysage lunaire. Départ (très) tôt le lendemain pour rejoindre Yosemite et aussi pour profiter de la fraîcheur matinale sans faire chauffer le moteur de la voiture !

Infos pratiques sur Death Valley


Yosemite

Yosemite

Avant dernière étape de notre roadtrip dans l’Ouest américain : après les canyons rouge vif, retour à la nature bien verte et luxuriante à Yosemite. Sur la route, arrêt à Bodie, une ville fantôme authentique, construite durant la ruée vers l’or en Californie.

Jour 14 – Une nouvelle longue étape entre Death Valley et Yosemite. Attention aux fermetures de route en hiver pour traverser Yosemite : le parcours que nous vous proposons ici, en passant par Bodie, via la US Highway 395, est fermé en hiver !

Bodie State Historic Park

Il ne reste que 5% des bâtiments d’époque. Pourtant, le site vaut vraiment, vraiment le détour pour avoir un aperçu de Bodie, ville qui a abrité près de 10000 habitants en 1880 (la 2ème ville de Californie à l’époque !).

Aujourd’hui abandonné, le site est conservé en l’état par la Californie. Vous pourrez y découvrir des restes d’une école avec les bancs anciens, les cartes du pays, une église au plancher douteux, une banque, des camions collés à une ancienne station-service, etc. On s’y promène dans un silence presque religieux, tant le sentiment de marcher sur des terres remplies de souvenirs est fort. C’est vraiment très bizarre et on respecte évidemment les lieux.

Bodie, la ville fantôme
Bodie, la ville fantôme

Yosemite National Park

La période de fin septembre n’est malheureusement pas la meilleure saison pour profiter de Yosemite National Park : en automne, les cascades sont presque à sec… La meilleure saison est le printemps, qui met le site plus en valeur après la fonte des neiges qui alimente les cascades et lacs.

Néanmoins, nous avons pu profiter des forêts de séquoias géants et des dômes granitiques spectaculaires. En saison, ne manquez pas la cascade des Yosemite Falls (à 3 niveaux !).

Nous avons dormi dans un chalet en rondins de bois, typique. Attention, des ours rodent, et des panneaux indiquent partout de ne laisser aucune nourriture dans votre voiture, sous peine de voir une grosse peluche vivante vous engloutir le tout ! Ils sont mignons, mais de loin…..

Yosemite
Yosemite

Infos pratiques sur Yosemite


San Francisco

L’ïle d’Alcatraz au milieu de la baie de San Francisco

Jour 15 – La fin de notre roadtrip dans l’Ouest américain approche. Dernier trajet avant de rendre notre voiture à l’agence de location (on gagne ainsi 3 jours, puisqu’évidemment à San Francisco, la voiture n’est pas utile !). Le « choc » va être de quitter la nature, et les couleurs orangées, bleues, et vertes des lieux sublimes que nous avons visités, pour arriver en ville, avec ses bouchons, ses ponts (on arrive à SF via le Oakland Bay Bridge), ses péages et son personnel pas très agréable (! Gloups, pas de bonjour, pas de merci, pas de au revoir et…. Pas un regard ! Juste une main tendue pour obtenir les dollars)…

Après un petit temps d’adaptation, nous réalisons que la ville regorge de magnifiques choses et savons que nous allons profiter au maximum de ces derniers jours ! Nous rendons la voiture (l’agence est à 2 pas de l’hôtel King George) et partons à l’assaut de la ville !

Nous sommes bien au pays de Coca-Cola !
Nous sommes bien au pays de Coca-Cola !

Rues vertigineuses, cable-car, les lions de mer du Pier 39… on est bien à San Francisco !

Jour 16 – Après une bonne nuit, nous visitons le Cable-Car Museum. On y voit les moteurs qui entraînent les câbles à longueur de temps pour tirer les trams en bois de la ville. Puis petit tour dans le quartier de ChinaTown. Un autre monde. Nous nous rendons ensuite au Fisherman’s Wharf, pour déguster un plat typique de San Francisco : le Clam Chowder (palourdes, pommes de terre, lait et crème). Le site grouille de monde, c’est très animé et vraiment très agréable. La ville est sereine et les gens sont très aimables, que vous soyez touristes ou non.

Les lions de mer au Pier 39
Les lions de mer au Pier 39

Un petit tour de cable-car nous mène jusqu’à Lombard Street, la rue la plus sinueuse de la ville, sur laquelle s’essayent les touristes, avec leur voiture ! Elle est très fleurie, c’est très joli. Au milieu de l’après-midi, nous allons vers le Golden Bridge, le gigantesque pont de couleur rouge. La photo s’impose 🙂 Promenade dans les jardins de la ville avant de rentrer à l’hôtel.

Alcatraz, fin du voyage…

Jour 17 – Ce matin, embarquement sur le bateau-navette qui nous emmène vers l’île d’Alcatraz. Nous avions réservé nos billets auparavant (fortement conseillé). La visite dure 1h sur place, et le site est vraiment bien aménagé. L’audioguide vous permet de vous plonger dans les histoires des prisonniers de l’île… On peut même rentrer dans une cellule (c’est très impressionnant).

Alcatraz fut une des prisons les plus sécurisées des USA
Alcatraz fut une des prisons les plus sécurisées des USA

Petit moment shopping, avant de récupérer les bagages à l’hôtel et de prendre la route direction le SF International Airport. (situé à 30 min de San Francisco).

Infos pratiques sur San Francisco

Les + et les – by 11Bouge

  • Les +
    • La vue MAGIQUE des pics orangés de BRYCE CANYON. A ce jour, le plus beau spot de ma vie.
    • Le sentiment de Liberté que l’on a sur ces routes Américaines…
    • Les randonnées accessibles et les paysages magnifiques, même lorsque l’on est sur la route pour quelques heures…
    • Une chose à dire : on repart quand ?? 🙂
  • Les –
    • Aucun, absolument AUCUN point négatif à ce voyage… Peut-être ne pas y être restés plus longtemps…
    • Ne pas avoir eu la possibilité de passer plus de temps dans les parcs : notamment descendre dans le Grand Canyon pour vraiment apprécier la grandeur des lieux.
    • Dormir dans Los Angeles Downtown : hôtel très beau, mais pas d’animation autour. Si c’était à refaire, on dormirait à Santa Monica.

11Bouge pratique

Informations pratiques

Climat : il est très différent suivant les régions, mais généralement les journées sont chaudes en septembre/octobre. Prévoir tout de même quelques vêtements plus chauds (polaire par exemple), car il peut faire très frais le matin ou à la tombée de la nuit à certains endroits.

Décalage horaire : nous avons traversé 2 fuseaux horaires, le Pacific Time (Californie et Nevada) – moins 9h par rapport à la France, et le Mountain Time (Arizona, Utah et Colorado) – moins 8h.

Formalités d’entrée : suivez les règles affichées sur le site de l’Ambassade Américaine à Paris.

Mesures : 1 mile = 1,609 km ; 1 km = 0,62 mile ; 1 gallon = 3,785 litres ; 1 litre = 0,26 gallon

Parcs nationaux : un droit d’entrée est demandé à l’entrée de chaque parc national (et il est justifié car les parcs sont tous d’une grande qualité d’organisation et de propreté). Si vous visitez plusieurs parcs, n’hésitez pas à demander à l’entrée du 1er parc le pass annuel, valable pour tous les parcs et qui sera vite rentabilisé !

Permis de conduire : le permis international n’est pas obligatoire, mais c’est toujours mieux de l’avoir. Pensez à en faire la demande auprès de votre préfecture.

 

L’avion vers l’Ouest américain

Avion

Nous avons réservé notre vol via une agence de voyage pour bénéficier des meilleures offres puisque nous n’avons pas fait un aller-retour simple. Aujourd’hui, il faudrait regarder ce qui est le plus intéressant.

Pour Los Angeles, le passage par Londres est quasi-systématique. Attention, à Londres, les règles de sécurité sont très strictes (aux USA aussi, mais encore plus à l’aéroport de London Heathrow). Inutile de faire le malin et de dépasser une ligne s’il est écrit de ne pas dépasser une ligne… Ne gâchez pas votre voyage pour une bêtise. Restez de marbre face aux douaniers, répondez à vos questions, même s’ils vous narguent en parlant très vite et même si vous aviez demandé de répéter plus doucement…

Location de voiture

Nous sommes passés par l’agence Alamo de Los Angeles. Ils vous proposeront des assurances en complément, etc… Dites non. Répétez non si nécessaire. Ensuite, on vous donne les clefs, et… surprise, vous pouvez CHOISIR votre voiture sur le parking (voiture de la catégorie choisie bien évidemment…). Prenez 5 minutes pour vous faire à la conduite automatique si vous n’avez pas l’habitude.

Nous avons rendu la voiture à San Francisco, sans supplément (même Etat de Californie que l’agence de départ). Nous l’avons rendue dés notre arrivée, pour gagner 3 jours… puisque nous avons fait San Francisco à pieds !

Sur les routes Américaines

Soyez très prudents ; aux USA, on ne roule pas vite, on suit bien les limitations de vitesse… et la police est partout, sous les ponts des autoroutes, etc… Inutile de vous faire arrêter. Profitez du voyage !

Dans LA, les routes à 5 ou 6 voies sont habituelles ! Ne soyez pas étonnés. Et des « trucks » énormes peuvent apparaître dans votre rétroviseur… vous êtes bien aux Etats-Unis !
Attention aux feux tricolores : ceux-ci sont de l’autre côté du carrefour, mais il faut bien vous arrêter avant… au risque de vous retrouver au milieu du carrefour !

Aux USA, sur les autoroutes, on double aussi bien par la droite que par la gauche. Faites donc attention !

Sur le web

Internet est bien entendu une source inépuisable d’informations pour préparer son voyage dans l’Ouest américain. Nous avons retenu ici uniquement quelques sites :

www.office-tourisme-usa.com : le site officiel de l’office de tourisme des USA en France propose de larges informations sur l’ensemble du territoire américain. Un bon point de départ pour organiser son voyage.

www.nps.gov : le site des Parcs Nationaux offre de nombreux conseils, cartes, itinéraires…

5 (100%) 1 vote

5 Comments

  1. Nous sommes partis 3 semaines aux Etats-Unis en septembre 2012 pour visiter les grands parcs de l’ouest américain. Nous n’avons réservé que les vols et la location de voiture avant notre départ et nous n’avons pas rencontré de difficulté pour nous loger chaque soir. C’est un voyage magnifique. Le seul inconvénient est la longueur des étapes entre chaque site.

  2. Merci pour tous ces conseils ! Votre parcours me donne envie de faire de même l’année prochaine, mais niveau organisation il va falloir que je m’entraîne ! ^^

  3. Bonjour, merci pour toutes ces infos ! C’est vrai que c’est important de bien préparer un tel voyage. Je note pour le permis international, c’est vrai que c’est un plus. Votre liste d’affaires est aussi très utile. Bonne continuation.

  4. Bravo pour votre « blog » – il est super intéressant et très bien fait
    Prenons beaucoup de notes et envisageons de faire à peu ce circuit l’an prochain peut être mais en plus la cote Ouest de Los Angeles à San Francisco qui est paraît-il est superbe.

    Marylene

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.