Louer un camping-car en Australie et en Nouvelle-Zélande

L’Australie et la Nouvelle-Zélande sont des paradis pour les voyageurs en camping-car : de superbes aménagements, que ce soit en camping aménagé ou en pleine nature, de belles routes et un choix très large. C’est cette solution que nous avons privilégiée pour notre voyage en Océanie. Que faut-il savoir pour louer un camping-car en Australie et en Nouvelle-Zélande ?

Pourquoi louer un camping-car ?

Nous nous sommes posé la question en préparant notre voyage : voiture-hotel-resto ou bien camping-car ? Nous n’avions jamais conduit de camping-car, mais nous voulions aussi pouvoir être libres, ne pas devoir manger au restaurant matin-midi et soir… avoir la possibilité de rester 1 jour de plus à un endroit qui nous plait bien. Et puis, en construisant notre parcours entre Cairns et Adélaïde en Australie puis entre Christchurch et Auckland en Nouvelle-Zélande, notre choix s’est vite tourné vers le camping-car.

Bien sûr, ce mode de déplacement n’est pas pertinent pour certains étapes de notre voyage :

  • Sydney se découvre à pieds ou en transport en commun bien entendu,
  • Les 5 jours prévus dans le Red Center ne permettaient pas d’en profiter,
  • La semaine autour de Cairns, notamment avec le passage par Cape Tribulation, semblait plus complexe en camping-car au niveau des routes.

Mais pour le reste, quelle liberté ! Nous pouvons nous installer sans refaire les bagages chaque matin, nous pouvons nous arrêter presque n’importe où pour manger…

IMG_20171205_135435
Le camping-car installé sur un emplacement de camping

Les formalités pour louer un camping-car en Australie et en Nouvelle-Zélande

Le permis de conduire international

La première chose à avoir est un permis de conduire international : c’est la simple traduction de votre permis de conduire national. Il faut donc avoir les 2 documents pour conduire en Australie et en Nouvelle-Zélande : le permis de conduire international ne remplace pas votre permis de conduire !

Pour l’obtenir c’est simple et gratuit : il suffit d’en faire la demande à votre préfecture. Il est délivré en 3 semaines environ et est valable 3 ans. La démarche est bien décrite sur https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F11534.

La conduite à gauche

En Australie, comme en Nouvelle-Zélande, la conduite se fait à gauche avec un volant à droite. Heureusement, les pédales sont dans le même sens que dans nos voitures françaises : accélérateur à droite, frein au milieu et débrayage à gauche ! Mais à part les ronds-points à prendre à l’envers, on s’y fait vraiment vite !

Rien de mieux qu’une vidéo pour voir les subtilités de la conduite à gauche :

Quel camping-car choisir ?

Les modèles de camping-car

On trouve en Australie et en Nouvelle-Zélande des modèles et des compagnies de location tout à fait similaires.

Plusieurs questions à se poser avant de louer un camping-car :

  • Boîte de vitesse manuelle ou automatique : avec la conduite à gauche et le volet à droite, c’est peut-être plus simple de choisir la boîte automatique
  • Self-contained ? Indique que le camping-car peut conserver ses eaux usées. Indispensable pour stationner dans les campings du DOC (Département de la Conservation) en Nouvelle-Zélande.
  • Nombre de passagers : bien vérifier que le nombre de places assises ainsi que le nombre de couchettes, notamment si vous avez des enfants (cf. ci-dessous).
  • Taille du camping-car : du mini-van, sans douche et sans toilette, jusqu’au motorhome, mieux équipé et plus confortable.
  • Loueur du camping-car : ils sont principalement classés par niveau de confort et surtout ancienneté du camping-car. Pour les familles, voici les loueurs à regarder :
    • Apollo : des modèles jusqu’à 5 ans, avec un niveau de confort standard
    • Britz : même ancienneté que Apollo, mais avec plus de confort
    • Maui : des modèles plus récents, voire très récents, mais aussi beaucoup beaucoup plus chers
  • Assurance : par défaut, les contrats ne couvrent pas les parties hautes du véhicules, ni les bris de glace/pare-brise, ni les accidents avec les kangourous. Difficile de s’en contenter quand on sait que la plus petite des réparations coûte une fortune : souscrire l’assurance complémentaire ne semble pas un luxe, pour réduire la franchise (parfois même à 0$). Ne comptez pas non plus sur l’assurance de votre carte bancaire : les camping-cars sont exclus des garanties.
  • Budget : c’est un critère important lors du choix du camping-car, plus le niveau d’équipement est élevé et l’ancienneté du véhicule faible, plus le tarif est élevé.

Choisir un camping-car pour un voyage avec des enfants

Avec des enfants, surtout de jeunes enfants qui nécessitent encore un siège auto, comme nous, il faut vérifier à quelle place l’enfant peut être installé pendant la conduite dans le camping-car : vous ne voudrez peut-être pas que votre enfant se retrouve assis dans son siège auto tout au fond du camping-car à 5 mètres de vous ?

La plupart des loueurs présentent un plan du camping-car avec les emplacements possibles pour les sièges auto (child seat avant 4 ans, puis booster seat jusqu’à 7 ans).

Comment louer un camping-car ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Réserver directement auprès du loueur
  • Motorhome Republik : très réputé auprès de la communauté des voyageurs avec des prix intéressants
  • Nomad by Cooldrive : moins connu que Motorhome Republik, mais avec un service client très pro, une relation personnalisée et des tarifs très compétitifs = c’est notre choix. Aucun regret !

Prendre soin du camping-car

Pour terminer, une vidéo sur la conduite d’un camping-car en Australie :

En résumé, voici ce qu’il faut faire pour prendre soin du camping-car :

  • Vider les eaux usées des toilettes, tous les 2 jours environ
  • Vider les eaux usées de la douche et de l’évier, tous les 2 ou 3 jours environ
  • Changer la bouteille de gaz, selon votre consommation : le plein de la bouteille se fait dans la majorité des campings (en 40 jours, nous ne l’avons pas fait du tout !)
  • Recharger les batteries chaque soir si possible

Le camping-car que nous avons choisi… et notre bilan

Après des heures et des heures de recherche et d’hésitation, nous avons finalement choisi de réserver nos 2 locations de camping-car avec Nomad by Cooldrive qui nous a proposé un tarif très intéressant pour le combiné Australie / Nouvelle-Zélande et de retenir le modèle Explorer de Britz :

  • C’est un modèle 4 places, donc confortable pour nous : 2 adultes et 1 enfant,
  • En mode conduite, le booster seat peut être installé juste derrière le siège conducteur,
  • Il est bien équipé : toilettes, douche, frigo, micro-ondes, kit de draps et de serviettes de toilette (échange possible à chaque agence Britz)…
  • Britz fournit une tablette GPS, pratique pour trouver sa route,
  • Le pack bundle + liability reduction option permet d’être bien couvert en cas de dommages, avec une franchise de 0$ et d’avoir quelques équipements supplémentaires : booster seat, table et sièges pour le pic-nic, conducteur supplémentaire, changement de draps…
layout
Le plan d’un camping-car Britz Explorer 6 places

Bilan : nous ne regrettons pas du tout notre choix de voyager en camping-car en Australie et en Nouvelle-Zélande, mais tout ne s’est pas passé aussi bien que nous l’avions imaginé 😀

  • Les +
    • Le camping-car est vraiment le mode de transport idéal pour découvrir l’Australie et la Nouvelle-Zélande : routes, parking de supermarché ou ailleurs, équipements… tout est simple !
    • Nous avons eu ce sentiment de liberté, sans contrainte de valises comme à l’hôtel et avec la possibilité de nous arrêter presque partout.
    • Le camping-car est confortable : grand lit, rangements, store-banne, table et chaises de pique-nique, vaisselle… on se sent chez soi ! Notre petit voyageur a bien apprécié ses nuits dans la capucine (échelle, lit double très grand, et aucun risque avec un filet de protection).
  • Les –
    • En Australie, nous n’avons pas eu le modèle de camping-car réservé : au lieu d’un 4 places, nous avons bénéficié d’un 6 places. Plus grand ? Peut-être un peu, mais notre p’tit voyageur s’est aussi retrouvé installé assez loin de nous : impossible de lui parler pendant les trajets 😐 Petite consolation : nous avons eu des kits linge et serviette pour 6 pers. A nous 3, du coup, c’était super pratique.
    • Un camping-car de 5 ans et 280 000km : malgré le prix, ne vous attendez pas à un véhicule de grande qualité !
    • Avec le kilométrage et l’ancienneté, les problèmes sont courants : fuite d’huile, climatisation HS, placards qui s’ouvrent tout seuls en route… sur 40 jours en Australie, nous avons changé 2x de véhicule ; en Nouvelle-Zélande, nous avons dû nous arrêter dans un garage après 1h de route ! Heureusement, Britz fournit un service client impeccable, en 24/7, à condition de se débrouiller en anglais pour leur expliquer les problèmes mécaniques !

Nous étions probablement un peu naïfs avant de partir quant aux quelques difficultés que nous pourrions rencontrer avec le camping-car. Finalement, Britz a toujours répondu à nos sollicitations, en trouvant des solutions et nous avons été correctement dédommagés. Nous regrettons seulement le temps perdu à réparer les petits et gros bobos du camping-car et le stress qu’ils ont parfois engendrés (surtout avec le voyant moteur qui s’allume sur la sinueuse route pour se rendre à Milford Sound en Nouvelle-Zélande). Nous avons perdu réelement 1 journée et demi de voyage (sur nos 111 jours) avec ces soucis techniques. C’est donc très peu, heureusement.

20180105_142637
Notre camping-car devant une station Caltex

Faut-il réserver les campings pour un road trip en Australie et en Nouvelle-Zélande ?

Par expérience, tout dépend de la période pendant laquelle vous voyager.

En Australie, entre mi-novembre et fin décembre (juste avant Noël), il n’est pas nécessaire de réserver ! Nous avons toujours trouver des campings avec de nombreux emplacements disponibles. Nous avions réservé quelques dates, notamment les 2 premières nuits, les nuits aux Blue Mountains et les nuits à Melbourne : c’était utile pour avoir un emplacement libre dans les campings à proximité des principales attractions (près des transports en commun à Melbourne notamment). Au fur et à mesure de notre road trip, nous réservions les prochaines nuits : ce n’était franchement pas utile !

Attention à la période autour de Noël : certains campings imposent des réservations de plusieurs jours consécutifs !

Camper en pleine nature ? Les emplacements se font de plus en plus rare, c’est tres clair, le camping sauvage est tres limité : avec un enfant, nous ne voulions pas perdre de temps à chercher.

En Nouvelle-Zélande, en janvier pendant les vacances, la réservation est plus qu’indispensable ! Nous avons souvent trouvé des campings complets : si vous ne voulez pas passer des heures à trouver un emplacement, anticipez ! Camper en pleine nature ? Les emplacements sont maintenant encore plus rares qu’en Australie !

En Australie, comme en Nouvelle-Zélande, les campings sont très bien équipés : systématiquement avec les installations nécessaires pour l’entretien du camping-car, une cuisine toute équipée (barbecue au gaz, four, plaque de cuisson, éviers…), une laverie… et de nombreuses aires de jeux pour enfants. Presque tous les campings proposent une piscine en Australie, mais très peu en Nouvelle-Zélande, où les emplacements sont par ailleurs plus étroits.

Comment trouver un camping en Australie et en Nouvelle-Zélande ?

  • En Australie, Big4 est le plus large réseau de campings, implantés dans tout le pays (plus de 180 campings). Sinon, il y a aussi Discovery Parks. Avec la location de camping-car Britz, vous bénéficiez d’une réduction de 10% sur tous les campings Big4.
  • En Nouvelle-Zélande, les 2 plus grands réseaux sont ceux de Top10 et Holiday Parks. Top10 propose une carte de fidélité (payante), mais vite intéressante : réduction de 10% sur l’emplacement, réduction sur le wifi, réduction de 15% sur le ferry Interislander et de nombreuses activités et attractions locales…
  • Enfin, installez sur votre smartphone l’application Campermate : indispensable avec toutes les adresses de camping en Australie et en Nouvelle-Zélande, mais aussi les lieux de stationnement gratuits, stations-services…

Retrouvez nos adresses de campings sur nos carnets de voyage : campings en Australie / campings en Nouvelle-Zélande.

IMG_20171223_182735
Notre camping-car (maui cette fois) dans un camping en Australie

Trucs et astuces en camping-car

  • Ne négligez pas la fatigue après un long voyage en avion pour arriver en Australie ou en Nouvelle-Zélande : ne louez pas le camping-car en arrivant, avec le décalage horaire, c’est le meilleur moyen de provoquer un accident ou des dommages au véhicule.
  • Ecoutez les explications lors de la prise en charge du camping-car : ne considérez pas que votre compagnon de route écoute et comprend à votre place !
  • Préférez des bagages souples aux valises rigides : ils sont plus simples à ranger dans les placards du camping-car.
  • Prévoyez de la musique ! Vérifier l’autoradio qui équipe la cabine du camping-car : avec Britz, nous n’avions qu’un lecteur CD simple, alors nous avons écouté la radio 😉

Préparer sa location de camping-car sur le web

Vous trouverez des explications plus poussées sur la location de camping-car en Australie et en Nouvelle-Zélande sur le web. Nous avons retenu les liens suivants :

5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.