En avion avec bébé : couloir ou hublot ?

En avion, le doudou dans les airs

Avant de prendre l’avion avec bébé, on s’organise et on se pose quelques questions : que faut-il emmener ? Que va-t-il manger ? Comment l’occuper ?
Mais vous êtes-vous déjà posé la question : couloir ou hublot ?

En voyageant à deux, on a toujours préféré être assis prés d’un hublot (plutôt que dans l’allée centrale). Avec bébé, la question s’est posée, mais la réponse a vite été trouvée…

Une place près d’un hublot

  • Avantages : ils sont nombreux... quand bébé s’endort sur vous, vous pouvez vous installer un peu plus sur le côté, et le coude posé sur l’espace près du hublot vous soulage vraiment, surtout quand bébé pèse tout son poids 😉 Autre chose : quand bébé a besoin d’être occupé ou tient un peu moins en place : la vue à couper le souffle peut l’occuper un long, long moment… cherchez des oiseaux (bon….), regardez les nuages ou regardez les montagnes, ça marche ! Enfin, il y a véritablement un peu plus de place (pour poser un pull, un petit sac, un oreiller), et en avion, c’est connu, le moindre cm² supplémentaire est appréciable !
  • Inconvénients : pour promener bébé lors d’un long courrier, vous devez faire déplacer vos voisins. C’est aussi valable pour le changer ou aller aux toilettes. A moins d’être dans un avion avec une répartition des sièges en 2-4-2 ; là, plus de problème ! Un autre inconvénient : vous devrez peut-être vous fâcher ou répéter et répéter encore à bébé voyageur qu’on ne joue pas à descendre et remontrer le petit « volet » pour le hublot 😉

Une place près d’un couloir

  • Avantages : vous pouvez allonger un peu plus vos jambes (quoique que…) ; vous pouvez facilement vous lever et faire marcher bébé s’il en ressent le besoin, sans déranger vos voisins.
  • Inconvénients : si bébé dort bien, que le vol est assez court et que votre voisin vous fait lever pour se rendre aux petits coins… Autre chose : quand les hôtesses passent avec les chariots (boissons et autres) et que bébé voyageur est un grand curieux, il pourrait avoir envie d’y toucher et faire des petites bêtises au passage.

Notre avis

Cela dépend surtout et en premier lieu de la durée du vol (moyen/long courrier), mais aussi de l’âge et du caractère de bébé voyageur (bon dormeur, petit rêveur, grand marcheur…).

Un petit conseil : autant que possible, si vous êtes sur un rang de 3 sièges, évitez la place du milieu (parent solo ou duo d’ailleurs) ! Si bébé bouge un peu, et donne un coup de pied à l’un ou veut attraper les lunettes de l’autre, alors en vous installant avec bébé à l’une des deux extrémités, cela ennuiera moins vos voisins, et vous serez plus sereins.

Mme souris, le doudou de bébé voyageur, en avion
Mme souris, le doudou de bébé voyageur, en avion

Quelques exemples de voyage

Vol de 1h à 2h : (pour notre voyage en avion vers Barcelone par exemple), le hublot n’est pas obligatoire. Durant le décollage, bébé est déjà occupé par un repas/collation (pour aider à déglutir). Même chose durant la phase d’atterrissage… Il ne reste au final qu’à lui donner un ou deux nouveau(x) petit(s) jouet(s), lui donner la notice d’urgence de la compagnie (si si…), lui lire une histoire, lui donner son doudou, et le vol est vraiment vite passé !

Vol de 3h à 4h : nous l’avons testé pour notre voyage en Grèce, le hublot est préférable. Si le vol a lieu durant la sieste (matin ou après-midi) ou même la nuit, la « petite » place supplémentaire en étant à un hublot est appréciable ; le bras est posé, et pas de fourmis au réveil de bébé s’il dort une bonne heure ! Aussi, on gagne facilement 15 min et plus, si bébé est curieux à regarder ce qu’il se passe dehors.

Vol long courrier : de toutes façons, bébé dormira certainement à un moment dans l’avions, mais vous devrez aussi bouger, le faire marcher ou aller le changer ; alors le couloir comme le hublot feront l’affaire. Et dans ce genre de vol, vos voisins bougeront eux-aussi forcément au moins une fois et ils sont donc plus à même d’accepter ! L’astuce est donc de profiter de ces minutes « libres » sur le siège voisin pour asseoir bébé seul un moment, vous en libérer s’il est sur vos genoux, ou le faire marcher une fois de plus s’il est éveillé !

Bon vol 😉

 

Notez cet article
Utile & pratique en voyage,

1 Comment

  1. De très bons conseils qu’on appliquer immédiatement. Une fois, nous avons réservé un vol long courrier pour trois places (nous deux, notre aînée et le petit dernier). Arrivés à l’aéroport, on nous signale qu’ils ont dû changé d’appareil et toutes les places sont confondues. Nous étions séparés. C’était le pire vol de ma vie. J’ai eu la place du milieu, mon mon mari côté couloir et notre fille le milieu aussi. Mes voisins n’ont même pas voulu me donner le côté hublot. notre dernier a dû faire le va et vient entre papa et maman. Je me suis plainte auprès de la compagnie et au retour j’ai insisté.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.